ACE in the Education and Research with Water, Energy, and Environment sciences and Technologies

Titre et acronyme du centre: 2iE : Centre d’Excellence pour la formation et la recherche en Sciences et Technologies de l’Eau, l’Energie et l’Environnement en Afrique de l’Ouest et du Centre (CEA-2iE)

Université et pays hôte: Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Site web du centre: www.2ie-edu.org

Directeur du centre et adresse courriel: Dr. Mady KOANDA, E-mail : mady.koanda@2ie-edu.org

Coordonnateur du projet : Prof. Harouna KARAMBIRI, E-mail : harouna.karambiri@2ie-edu.org

Discipline thématique principale du centre:

  • Accès durable et moindre cout à l’eau et l’assainissement
  • Gestion durable de l’eau agricole
  • Aménagements Hydro-Agricoles et Hydrauliques
  • Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE)
  • Gestion durables des Eaux et des Sols
  • Environnement et développement durable
  • Adaptation au changement et à la variabilité climatique

 

Brève description du centre:

L’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) est une institution de formation et de recherche de standard international et implantée au Burkina Faso. 2iE a pour missions principales de former des ingénieurs-entrepreneurs compétents et innovants capables de répondre aux enjeux du développement du continent africain, d’offrir des options de formation professionnelle continue aux cadres et techniciens des secteurs privés et publics, et de conduire des programmes de recherche/développement au service des secteurs privés et publiques et contribuer au développement des connaissances scientifiques. Les domaines de compétences de 2iE sont l’Eau et l’Assainissement, le Génie civil et l’Hydraulique, le Génie Electrique et l’Energétique, l’Environnement et le  Développement Durable, le Management  et l’Entrepreneuriat. 2iE regroupe aujourd’hui près de 1300 étudiants venant de trente nationalités, et un corps professoral fort d’une centaine d’enseignants et d’enseignants-chercheurs provenant d’une vingtaine de pays.

 

Sur le plan juridique, 2iE est une Association internationale reconnue d’utilité publique, à but non lucratif, disposant d’un Accord de siège avec le Burkina Faso. 2iE bénéficie d’un statut diplomatique, qui facilite l’accueil des étudiants et enseignants-chercheurs et garantit leur protection et leur sécurité. Véritable partenariat Public-Privé, 2iE rassemble, dans une communauté de valeurs, les États fondateurs, les entreprises privées et les partenaires institutionnels, académiques et scientifiques.

 

2iE est aujourd’hui un Centre d’Excellence labélisé de l’UEMOA, de la CEDEAO, du NEPAD et de la Banque Mondiale. Les diplômes d’ingénieurs de 2iE sont accrédités à l’international, notamment par la Commission (française) des Titres d’Ingénieurs (CTI) dont l’accréditation renouvelée en juillet 2015 pour 5 ans confère aux diplômes d’ingénieurs de 2iE le label EUR-ACE d’équivalence dans l’espace européen. De même 2iE est certifié ISO 9001-2015 pour ses formations.

Objectifs principaux et résultats attendus:

Ce projet a pour objectif de consolider la capacité régionale de réponse du Centre d’Excellence au besoin de formation et de recherche de haut niveau dans des secteurs clés de développement socio-économique de l’Afrique qui sont l’eau et l’agriculture. Le Centre d’Excellence souhaite accroitre significativement sa contribution à l’amélioration de la sécurité alimentaire et en eau du continent africain en général et des sous-régions Ouest et Centre africaine en particulier, à travers la formation d’Ingénieurs compétents et innovants, le renforcement des capacités des professionnels du secteur, et une recherche-développement appliquée.

Plus spécifiquement, le projet vise à:

  • Conduire des programmes de recherche-développement partenariaux sur la mobilisation, la gestion et le traitement des eaux pour les besoins domestiques, industriels et agricoles

 

  • Renforcer et pérenniser les dispositifs de formation et d’innovation dans les domaines de l’Eau et l’Agriculture (révision des curricula, renforcement du corps professoral, équipement et mis à niveau des laboratoires et plateformes pédagogiques et de recherche, etc..)

 

  • Développer des partenariats avec des entreprises et d’autres institutions de formation et de recherche, avec un accent particulier dans les pays anglophones, afin de créer des passerelles adamiques, scientifiques et professionnelles, et accroitre ainsi l’envergure du Centre d’Excellence et sa capacité de réponse aux besoins de l’économie de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Cela passe par le renforcement des mobilités d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et de personnel, ainsi que le développement de projets de recherche/formation conjoints innovants.

 

  • Renforcer les capacités institutionnelles et managériales du Centre d’Excellence pour une gestion efficace et efficiente du projet et des autres ressources mobilisées (recrutement et formation du personnel de gestion financière et passation des marchés, mise à jour des outils de gestion administrative et financière, lobbying, etc..).

En ce qui concerne les résultats attendus, le projet permettra à termes :

  • De renforcer les travaux de recherche menés sur les problématiques cruciales de l’eau et de l’agriculture afin d’apporter des solutions et technologies innovantes pour la mobilisation, la gestion et le traitement des eaux pour les besoins domestiques, industriels et agricoles. Ces travaux feront l’objet de développements technologiques et de publications scientifiques régionales et internationales (plus de 100 articles scientifiques publiés dans des revues internationalement reconnues à l’issue du projet). Les sujets aborderont la gestion conjointe des eaux de surface et souterraines, ainsi que l’application des TICs dans l’agriculture pour une meilleure gestion de l’eau dans un contexte de forte variabilité climatique.

 

  • d’accroitre le nombre d’étudiants africains bénéficiaires de formations de haut niveau en Master et Doctorat dans les domaines de la gestion de l’eau, de l’environnement et de l’agriculture. Les étudiants originaires des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, hors Burkina Faso, représenteront plus de 60% des effectifs. Des efforts particuliers seront accomplis pour attirer les étudiants anglophones venant du Ghana, Libéria, Cameroun, Nigéria et d’autres universités partenaires.
  • de renforcer la qualité des formations scientifiques et technologiques dans les domaines de l’eau, de l’environnement et des aménagements hydro-agricoles dispensées par le Centre d’Excellence et ses partenaires pour mieux répondre aux besoins économiques et sociaux du continent.
  • De faciliter l’accès des professionnels du secteur de l’eau, de l’environnement et de l’agriculture à une formation supérieure de qualité à travers la Formation Professionnelle en Ligne (FPL). En proposant des formations certifiantes et diplômantes tout au long de la vie professionnelle à des tarifs abordables (moins de 100 euros/module certifiant), la FPL doit atteindre à terme plus de 3 00 personnes, particulièrement en Afrique.
  • d’accroitre l’offre de formation en accord avec les besoins réels de l’économie dans les secteurs de l’eau et l’environnement et l’agriculture. Ces formations sont conçues et mises en œuvre avec des entreprises du secteur privé (professionnels vacataires, stage obligatoire en entreprises, etc…) afin de garantir l’insertion sur le marché de l’emploi des diplômés. Actuellement, 95% des diplômés du Centre d’Excellence trouvent un emploi dans les six mois qui suivent l’obtention de leur diplôme.
  • D’assurer la soutenabilité financière à long terme du Centre d’Excellence et de ses partenaires, par la création de valeurs ajoutées sur les services offerts et en générant des revenus extérieurs. Cela renforcera durablement sa capacité d’autofinancement afin de couvrir non seulement ses charges de fonctionnement courant, mais aussi les besoins de renouvellement des actifs et d’investissement dans l’amélioration des conditions d’enseignement et de recherche.

Principales réalisations à ce jour:

 


Domaine
Résultats atteints
Formation initiale
  • 3 programmes du CEA accrédités à l’international (CTI)
  • 1745 étudiants inscrits dans les programmes de Master du CEA dont 66% d’étudiants régionaux
  • 20 nouveaux doctorants inscrits dans le CEA
  • 113 bourses partielles (frais de formation) accordées à des étudiants nationaux
  • 27 bourses complètes (frais de formation et de subsistance) accordées à des étudiantes régionales
  • 7 bourses de thèse accordées à des doctorants du CEA
  • 29 thèses soutenues dans le CEA depuis le début du projet
Formation continue
  • 21 sessions de formation continue organisées
  • 347 professionnels formés issus de 19 pays d’Afrique
Recherche •       69 articles scientifiques de rang A

•       15 projets de recherche dont 12 réalisés et 3 en cours

Acquisition d’équipements •       158 ordinateurs pour les étudiants boursiers

•       Equipements pédagogiques et de recherche pour le CEA

•       Equipements pédagogiques et de recherche pour les partenaires (Université de Ouagadougou / Burkina Faso, University of Development Studies de Tamalé / Ghana, Université Abdou Moumouni de Niamey / Niger)

•       2 Bus de transport des étudiants du CEA

•       Un groupe électrogène pour sécuriser les laboratoires du CEA

Infrastructures •       Construction d’un Centre de Formation et Démonstration en Eau et Agriculture à 2iE-Kamboinsé (CFD/EA)

•       Réaménagement du complexe scientifique

•       Amélioration du cadre de vie, d’étude et de travail à 2iE (VRD et divers)

Communication •       Soutien à la stratégie de communication du CEA
Accréditation et Assurance Qualité •       Renouvellement pour cinq ans (à partir de sept 2015) de l’Accréditation CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs de France) – EUR-ACE

•       Renouvellement en juin 2015 de la Certification ISO 9001 – 2008, préparation de la certification ISO 9001 version 2015

Génération de revenus •       3 924 601 USD depuis le début du projet (2014)
Gouvernance et Gestion du Projet •       17 réunions de l’équipe de gestion du projet

•       39 nouvelles conventions de partenariat avec les entreprises

•       Rapports d’audit interne et externe réguliers

•       Une page internet dédié au projet pour la transparence et redevabilité ; https://www.2ie-edu.org/presentation/projets-et-dons/centre-dexcellence-de-la-banque-mondiale/#transparency-and-accountability


Partenaires  régionaux et mondiaux actuels:

 

  • Partenaires régionaux
  • Université de Ouagadougou
  • Université de Ouagadougou, Burkina Faso
  • University of Development Studies (UDS), Tamale, Ghana
  • Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM), Niger
  • Université Félix Houphouët BOIGNY d’Abidjan, Cote d’Ivoire

 

  • Partenaires mondiaux
  • Université Pierre et Marie CURIE, Paris 6, France
  • HdroSciences Montpellier – IRD (France)
  • CIRAD, France
  • Center of Ecology and Hydrology (CEH), UK
  • Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Suisse
  • Haute École d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (Suisse)
  • Université d’Ottawa, Canada

 

 

 

Enseignants de rang magistral E-mail Domaine de Recherche
Prof. Hamma YACOUBA hamma.yacouba@2ie-edu.org Hydro-climatologie, Agronomie
Prof. Harouna KARAMBIRI harouna.karambiri@2ie-edu.org Hydrologie, Ressources en eau, Changements climatiques
Prof. Yacouba KONATE yacouba.konaté@2ie-edu.org Traitement des Eaux, Pollution, Assainissement
Prof. Adamah MESSAN adamah.messan@2ie-edu.org Matériaux et Génie Civil